• 1+1=8

     Décembre 2014 ... CP.

     1+1= ?

       - Huit!  me répond-il .

    - Un et encore Un ? demandai-je en prenant des objets puis en montrant mes doigts...

    - Huit ? me répond-il .

    Certains arrivent au CP ayant tout compris du Principe Alphabétique, d'autres sachant lire , d'autres encore, sans scolarité régulière préalable, n'ont aucune idée de ce qu'ils viennent faire à l'école! 

    Instabilité posturale, immaturité, inattention, certains élèves n'ont pas construit le 2 et ne perçoivent toujours pas le fonctionnement de l'écrit! Toujours pas de déclic salvateur, on travaille sur le phonème trop tôt sans doute  ... 

    Angoisse d'avoir à chercher ce qu'on n'entend décidément pas et qui n'existe pas d'ailleurs  (voir article de Brissiaud) ! L'écrit devient un calvaire !

    Qu'entends-tu dans le mot "chat" ?

    Luigi qui n'entend que "Miaou" ne comprend toujours pas pourquoi les autres entendent (CH) et (A). 

    Sans posséder à minima la langue d'apprentissage, un nombre non négligeable de nos petits élèves se retrouvent d'emblée face à des obstacles insurmontables !

    Impossible de faire la différence entre un logatome et un vrai mot, identifiable et porteur de sens ! Pas d'autocontrôle possible pour ces élèves qui n'apprennent à décoder qu'à force d'efforts et de mémoire.  Il faut être "bon élève" pour apprendre dans ces conditions!

    1+1=8Disparité maximale! La classe uniforme , fantasme d'un discours unique, n'a jamais aussi peu existé !

    Le cours magistral,  qu'il soit coloré de constructivisme ou de pédagogie explicite, a vécu !

    Il nous faut trouver autre chose !

    Peut-être le numérique ? Faut-il réinventer la classe unique, non plus sur des critères d'âge, mais sur la base de besoins ?

    1+1=8

    https://docs.google.com/file/d/0B_4Ba7t-Cn0EUEVlUHFMLXBLVEk/edit?pli=1

    « Direction, référentiel métierEt si c'était simple ? »

  • Commentaires

    1
    Mon Melon
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 09:33
    Mon Melon

    Hélas, j'aimerais croire que le cours magistral a effectivement vécu, mais force est de constater que non seulement il possède toujours l'exclusivité des pratiques pédagogiques, mais comme je l'affirme depuis quelque temps maintenant, on fait classe aujourd'hui exactement de la même manière qu'il y a 30 ou 40 ans.

    Alors quand je lis de ci ou de là que tous les maux de l'école viendraient du pédagogisme, je ne peux m'empêcher d'hurler de rire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :