• Arrêter d'aider

    Il est souvent plus facile de commencer l'aide que de l'arrêter !

    Nous venons de terminer les évaluations diagnostiques dans les CE1 du secteur! Nous constatons que les élèves dits en grande difficulté et aidés par le RASED en N-1 ont parfois des performances supérieures à bien des élèves non aidés...

    Ce n'est pas une surprise, nous le constatons chaque année ...

    Premier réflexe de professionnels à l'estime de soi mise à mal : "Hé, ben ... vous voyez, les RASED tant décriés sont efficaces! ils ont sorti de l'ornière ces élèves qui vont pouvoir continuer leur scolarité !"

    Mais on ne refait pas un enseignant RASED!

    Ne pas rester à la surface des choses, chercher à lire ce qui se cache derrière une performance, un acte, une procédure, un geste, une parole, un résultat, une évaluation...

    Avons-nous poursuivi l'aide au-delà du nécessaire, comment tel ou tel élève a-t-il pu nous échapper ?

    Les instances de régulation existent et fonctionnent dans nos écoles (conseils de cycles) , mais on voit à quel point les regards croisés sont importants!

    Qui est en difficulté ? La difficulté relève-t-elle du RASED ou du traitement habituel dans la classe? Quand arrêter l'aide ? 

    Le temps de l'arrêt de l'aide est au moins aussi important que le temps de la décision de l'aide spécialisée...

    « Journal d'un corpsJ'ai marché sous la pluie »

  • Commentaires

    1
    @dawoud68
    Mercredi 11 Septembre 2013 à 23:58
    Comme tout cela est bien vrai !

    Un plaisir de te lire :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :