• Ce que j'aime ...

    Dans la série, ce que j'aime chez un instit...

    Le métier d'instit est un métier de représentation. Tous les 3 ans , arrive dans votre classe, un inspecteur chargé d'évaluer vot' travail, de vous accompagner comme on dit aujourd'hui, sur le chemin escarpé de l'efficacité pédagogique  !

    Le sommet est haut, et sachez-le, on ne l'atteint jamais…

    Dans la classe, parfois fleurissent, de jolis parements sensés illustrer une pratique éclairée… Il faut développer le sens esthétique de nos chérubins, valoriser le travail bien fait, permettre aux élèves de vivre dans un endroit ordonné pour obtenir des cahiers bien tenus ! 

    Que du bon sens !

    Ce que j'aime ...Ben oui, mais moi qui suis fils de menuisier, je m'souviens des chaises en construction sur l'établi de mon père…  amoncellement de bois bruts dans un angle de l'atelier, montants mal dégrossis en attente du rabot, pieds poncés et huilés, aussi lisses qu'une belle affiche attendant l'inspecteur, odeurs de bois et de colle, copeaux et chutes de bois sur le sol jonché d'une sciure qui envahissait les poumons  ! 

    Dès qu'on y entrait, on sentait l'ouvrier amoureux du bel ouvrage, en plein travail ! 

    Hé ben, une classe, c'est comme l'atelier de mon père… et un affichage trop parfait donne l'image d'une pratique figée, d'un atelier arrêté !

    Des affiches issues de la pratique des élèves, tracées à la va-vite, en cours d'action, des affiches que l'on va chercher sur le portant en fond de classe dès que le besoin s'en fait sentir…

    Bref , un affichage traduit souvent le degré d'implication des élèves dans leurs apprentissages !

    Dans une classe, il y a des affichages permanents et d'autres en construction, provisoires, évolutifs…  forcément moins beaux ! Si j'étais inspecteur, c'est vers cet affichage-là qu'irait tout mon intérêt !

    Loin des apparences ! Vers l'authenticité d'une pratique! 

     J'aime l'authenticité… y compris dans les rapports humains, d'ailleurs !

    Ce que j'aime ... 

    83 % des enseignants du premier degré ont peur de leur inspecteur ! Incroyable, non ?

    Cette peur empêche l'authenticité , et conduit à un jeu de rôle dont personne n'est dupe, mais qui semble finalement satisfaire tout le monde !

    http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2014/154_2.aspx 

    « En vacances ?Mots interdits »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :