• Consultation et Socle

    Hé bien , chers et rares tweet'amis... je sors de  consultation sur le socle.

    Une consultation de ce type a deux enjeux: 

    > Donner un avis , perdu parmi 100 000 autres;

    > Commencer à s'approprier un texte qui devrait organiser notre travail les années qui suivent ! N'est-ce pas là, d'ailleurs, l'objectif essentiel sous-jacent ?

    Un  constat:

    - 16 personnes réunies , nous avons fait le plein ! 

    - Les binômes constitués la veille ont fonctionné: malgré des délais très courts et la fatigue de fin de période  , chacun avait lu et préparé la présentation d'un domaine! M'ont épaté, mes collègues !

    - Des échanges vraiment constructifs, intéressants, dans un consensus apparent: serions-nous tous d'accord ? Difficile à croire !

    Bon, j'vais pas vous ennuyer avec un compte-rendu exhaustif de tout ce qui a été dit , vous avez sans doute entendu la même chose.

    Vais juste vous livrer ici quelques remarques personnelles, parce que ça m'aide à clarifier ma pensée !

    1/ Je trouve ce socle très verbeux ... surtout pour les domaines 4 et 5 ! Enfin le terme est impropre: on sent les phrases issues d'âpres négociations, parfois les précautions oratoires ("Dans le respect..."), des mots pesés, lourds de sens ... Comme toujours, il faudrait descendre jusqu'à cette analyse! Mais personne ici ne le fera vraiment, pas le temps !

    2/ Une analyse rapide du champ lexicale est par ailleurs éclairante sur les conceptions  pédagogiques sous-jacentes du texte, et sur les orientations voulues pour les pratiques! Bizarre d'ailleurs, ce qui saute aux yeux n'a pas attiré l'attention de maîtres parfois  contempeurs des pratiques induites.

    Au hasard et de mémoire:

    Comprendre, penser, chercher, mémoriser, anticiper, contrôler, faire des liens, s'aider, ...

    Coopération, entraide, autonomie, tâches complexes, culture, connaissances et compétences, projet, explicitations,  ...

    Ayant laissé mes notes à l'école, j'en oublie beaucoup d'autres... Bref, on fait appel à l'élève pensant (et pas seulement appliquant) pour en faire un être pensant !

    3/ Ce socle commun est-il  d'une ambition "raisonnable" ! Certes , on aimerait que chacun de nos élèves devienne ce citoyen éclairé à la fin de sa scolarité obligatoire ! Mais la barre est tellement haute! Jai du mal à imaginer que chacun puisse valider un tel socle!

    Alors j'me dis, comme ça, que l'on confond deux choses:  finalités et objectifs... qui doivent être ambitieux , et  socle commun ... Un socle atteignable par le plus grand nombre ! Un socle minimal ! Je crains sans cela, que l'école ne soit à nouveau montrée du doigt parce qu'elle n'aura pas réussi à atteindre des objectifs .... "inatteignables" pour certains !

    Ne faudrait-il pas au contraire définir les quelques compétences leviers indispensables et évaluables , sans lesquelles on ne peut se débrouiller dans la vie, tout en souhaitant des mises en oeuvre visant  la construction du citoyen éclairé voulu par ces textes ?

    Bref, à être trop ambitieux, ne  risque-t-on pas de se perdre ! Mais on sent bien ici des contradictions indépassables : comment lier une indispensable ambition pour nos élèves, et l'idée d'un socle commun minimal qui pourrait, à l'usage, devenir minimaliste ?

    Il n'en reste pas moins un "énorme" décalage entre ces intentions et la réalité des difficultés observées sur le terrain, ne serait-ce qu'au niveau instrumental : énumérisme grandissant, langue française, ... 

    4/ En l'absence de programmes et de propositions d'évaluations qui seules permettent d'identifier des "niveaux de performances attendues" ... il est difficile de donner un avis sur ce texte. La nécessaire articulation entre ces trois éléments sera fondamentale,  déterminante pour rendre ces textes opérationnels! On peut ajouter à cette exigence d'articulation, la question de la formation ! On parle ici d'une pédagogie d'experts, et si l'on veut se donner les moyens de la réussite ...

    5/ Une évaluation positive , non binaire, avec des niveaux permettant de mesurer des progrès... je "plussoie" of course, tout en ayant conscience de la difficulté et de la lourdeur à laquelle on pourrait arriver! Un tel type d'évaluation est beaucoup plus exigeante pour l'enseignant, en contradiction avec la déclaration d'une volonté d'allègement ! 

    6/ Les domaines 4 et 5 enfin... Ces deux domaines m'énervent, car je n'arrive pas à en percevoir rapidement  le fondement sous-jacent ! 

    7/ Instit de base, j'comprends pas tout, mais enfin ... il me semble bien que dans ce texte on mélange un peu tout ! Que l'on cherche à faire une nation de lecteurs , soit ! Mais la question du goût (de lire) et de l'envie (d'écrire) ne s'apparente pas à une compétence ! 

    8/ Les pratiques induites nécessitent du temps, plus de temps que la transmission de savoirs scolaires implexes! Faire mieux... mais moins! Il faudra considérablement dépoussiérer les programmes qui restent premiers dans la tête des parents... et des enseignants!

    9/ Je finirai par une question: ce socle commun fera-t-il l'objet de déclinaisons (paliers) qui constitueront autant d'étapes à franchir , ou restera-t-il à l'état de finalités ? Bref, aurons-nous des LPC, aurons-nous des documents d'accompagnement ?

    etc... 

     

    « L'école, un espace neutreBonnes vacances »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 22:35

    Perplexe ; on l'est à la lecture du document... Il se veut être une ambition, une déclaration de bonnes intentions.

    Lorsqu'on se pose la question de mettre en musique tout ça, là, les choses se gâtent!

    A être si transdisciplinaire, on ne sait plus par où prendre le chmulbluck.

    Ne peut-on pas être à la fois ambitieux et concret ? Avoir cette utopie positive, et s'appuyer sur des appuis solides : un socle quoi !

    Quels documents accompagneront ce texte ?

    Un professionnel a besoin d'outils adaptés et précis.

    J'espère qu'on ne nous rejoue pas l'échec (programmé ?) de l'ORLF et de son avortement d'une démarche, orpheline de documents d'accompagnements.

    Loïc

     

     

     

    2
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 08:25
    alain l.

    Bonjour Sylvain ...

     

    Mes dernières vacances de Toussaint avant ma retraite ... alors pour te dire combien je me sentais concerné par la consultation sur le nouveau socle commun  de connaissances de compétences et de culture ...

     

    Je n'avais même pas pris la peine de lire le projet avant ... et je l'ai découvert en même temps que mes collègues ... après avoir constaté qu'on ne pouvait pas se connecter rapidement pour  découvrir le questionnaire et répondre à l'enquête sans même prendre le temps de lire et de comprendre le texte proposé ... un comble pour des instits ... mais mes collègues étaient intimement persuadés qu'en fait cette enquête ne servirait  rien ... 

     

    Premier débat  ... et lecture en commun du premier domaine :  les langages pour penser et communiquer ... les langages  Sylvain ... et  alors pour moi  une évidence ... nos élèves en situation de handicap qui pour la plupart ne pouvaient pas maîtriser le langage oral allaient enfin pouvoir être pris en compte dans ce nouveau socle ... à la poubelle le palier initial ( ou palier 0 !!!) que tant de collègues avaient dû rajouter à l'ancien socle ... et oui il n'est pas pour communiquer dans notre beau pays que la "maîtrise de la lange française" ( le mot français est utilisé 7 fois dans l'ancien socle dans le premier paragraphe de l'ancien socle ... ) il y a d'autres formes de langage cette fois pris en compte ...

    Pour le reste  , comme d'habitude , je suis d'accord avec toi Sylvain:

    9/ Je finirai par une question: ce socle commun fera-t-il l'objet de déclinaisons (paliers) qui constitueront autant d'étapes à franchir , ou restera-t-il à l'état de finalités ? Bref, aurons-nous des LPC, aurons-nous des documents d'accompagnement ?

    Oui, l'ancien socle rassurait le corps enseignant ... mais le nouveau est pour moi  une fenêtre ouverte  ( et peut-être je l'espère bientôt une porte) pour ces élèves qui ne trouvaient pas leur place dans l'ancien ...

     

    3
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 06:10

    Bonjour Alain,

    Ravi de te lire ici ... Je partage ton point de vue ! Comme toujours, on se focalise sur ce qui pose problème ou inquiète !

    J'apprends que tu vas bientôt prendre ta "retraite" ! Un autre compagnon de route qui s'arrête,  z'allez me laisser seul  !

    4
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 08:00
    alain l.

    Et oui Sylvain, moins d'1 an d'activité ... heureusement il restera le Web yes ...

    Et tiens comme je viens de relire mon message précédent ,plein de beaux lapsi ortografi,  

    Je voulais bien sûr écrire :

    ne servirait à  rien

    maîtrise de la langue française

    d'autres formes de langage cette fois pris(es) en compte ...

    c@t

    alain

     

    ( Et tiens, comme Belfort n'est pas si loin de Besançon, un peu de Pub , mon dernier fils joue dans le groupe Planta -Sonà la Rhodia le 8 novembre )

    voir: http://www.lereveil.info/2014/10/freedom.html

     

    5
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 08:24
    alain l.

    Bonjour Sylvain ... J'ai vu que ton article d'aujourd'hui a été mis en ligne à 5h37 ... Alors tu fais partie des lève-tôt ... je n'ose pas penser que tu n'étais pas encore couché à cette heure :-) ...

    Un article intéressant de Philippe Meirieu sur le socle commun:

    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/11/21112014Article635521514572408974.aspx

    c@t

    alain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :