• De ORSENNA à YOSHIZAWA

    Le saviez-vous ?

    - Il faut 10 fois moins d'énergie pour recycler du verre en verre que pour changer du  sable en verre.

    - Le papier n'a pas été inventé par Cai Lun mort en 121! On a découvert des papiers bien plus anciens, certains remonteraient à plus de deux siècles avant JC.

    - La moitié du papier produit dans le monde est issu du recyclage. Cette proportion n'atteignait que 10% en 1960

    - Plus d'un être humain sur deux vit en ville, et plus d'un poisson consommé sur deux provient d'un élevage..

    - Il a fallu 280 TONNES de papier pour imprimer les  400 000 exemplaires du roman d'Orsenna ,  "L'exposition coloniale".

    - La productivité des forêts landaises est passée de 10 m3 de bois par an et par hectare il y a 20 ans, à plus de 16 aujourd'hui, mais c'est rien à côté des 25 m3 brésiliens et des 70m3 avec les eucalyptus.

    - Le papier toilette sort de la machine qui le fabrique en rouleaux de 4 m de large et à 120 km/h...

     

    Du désert de Taklamakan, à Trois Rivières, des premiers papiers chinois à l'effet "machine a café" des économistes, des trésors vivants  japonais aux draveurs canadiens en passant par Rabelais ou le récupérateur parisien, du facteur au tube dentifrice, du papier toilette à la pléiade... Orsenna nous convie à un voyage passionnant dans l'espace et dans le temps, dans une enquête consacrée au... papier!

     

    Je viens de finir "Sur la route du papier, petit précis de mondialisation..."

     

    Bon, vous le savez, j'suis pas littéraire pour deux sous.  Il en est des livres comme des vins! Je n'y connais rien, tout ce que je peux en dire, c'est que je les aime ...  ou non !

     

    Il y a des livres qui me transportent, des livres que je n'aime pas finir, des livres dont j'aime la langue sans pouvoir en parler... et celui-là en fait partie, tout simplement.

    Bon, je pourrais vous en dire plus, mais je ne voudrais pas me montrer ridicule, surtout à propos d'Orsenna,  sait-on jamais... il pourrait tomber par hasard sur ces lignes!

     

    "Un jour, je me suis dit que je ne l'avais jamais remercié.

    Pourtant, je lui devais mes lectures.

    Et que serais-je, qui serais-je sans lire et surtout sans avoir lu?

    Pourtant, c'est sur son dos que chaque matin, depuis près de soixante années, je tente de faire avancer, pas à pas et gomme aidant, mes histoires.

    Et que serait ma vie sans raconter?

     

    je n'avais que trop tardé.

    L'heure était venue de lui rendre hommage.

    D'autant qu'on le disait fragile et menacé.

    Alors j'ai pris la route. Sa route.

    Cher papier!

    Chère pâte magique de fibres végétales!"

     

     

    « Échapper à l'enfant qui se cache en chacun de nous...L'Abbaye du THORONET (Var) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :