• Des Écoles Normales aux ESPE

    Des Écoles Normales aux ESPEDes Écoles Normales aux ESPE, en passant par les IUFM... Quel enseignant n"a pas critiqué sa formation initiale ? 

    Angoisse du démarrage, immensité du chantier, déséquilibre du changement de statut...

    Et pourtant, force est de constater que les enseignants arrivés sur le terrain ces cinq dernières années - formation anémique - sont moins bien "armés" que leurs prédécesseurs !

    Il ne suffit pas de recruter à un "haut" niveau (relatif) pour avoir des enseignants de qualité, encore faut-il une formation professionnalisante !

    Tendance à la reproduction d'une école phantasmée... souvent transmissive ! 

    Tout dispositif (de formation) repose inévitablement sur la qualité des personnes qui le composent : ce fut pour moi qui ai fréquenté l'École Normale, très inégal ! Nous fûmes d'ailleurs très critiques, au point de déclencher une grève rituelle en deuxième année de formation... 

    Mais au final, espaces de rencontres, de réflexions, d'échanges, d'observations, de découvertes, ... J'ai rencontré au cours de ces années les maîtres pédagogiques qui m'ont transformé, et pas seulement pédagogiquement !

    Le temps de la formation continue uniquement descendante est terminé ! On en a vu les limites: l'innovation n'est pas transférable, seul l'innovateur l'est !

    Il nous faut donc aujourd'hui des enseignants capables de s'engager dans des recherches-actions , dans des dynamiques horizontales mais accompagnées , et pour ça, il faut un solide bagage professionnel ! 

    Sans formation, pas de refondation. 

     

    « L'habit fait le moine."Explicite"? Vous avez dit "Explicite" ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :