• Deuxième deuil

     Deuxième deuil

    Les classes sont homogènes!

    Et on peut donc délivrer frontalement le même discours, au même moment, à tous les élèves.

    Pour vous donner une idée, je travaille avec des classes  qui réunissent dans un même temps et un même espace  20 à 30 élèves, dont les QI se répartissent entre 50 et 130 ! Des différences phénoménales !

    Grand écart permanent, avec des élèves qui ne peuvent pas apprendre la même chose, au même rythme, de la même façon...

    Les classes ne sont pas homogènes du point de vue cognitif, mais elles le sont aussi de moins en moins d'un point de vue comportemental !

    On peut le déplorer, regretter les temps anciens où les "cancres" étaient relégués sans scrupule en fond de classe… Tant qu'ils ne gênaient pas !

    Alors la solution, c'est la positive attitude !

    Croire en l'éducabilité cognitive, aux progrès possibles ,...

    Mais alors il faudra adapter, inventer, innover, ...

    Rester exigeant toujours, bienveillant en plus !

    Ni les enseignants, ni l'institution… ne peuvent ignorer cette réalité!

     Plus facile à dire qu'à faire, et ça nécessite sans doute, des réformes structurelles coûteuses (effectifs = 15 en cycle 2 RRS), une autre façon de travailler ! 

     

    « Premier deuilTroisième deuil »

  • Commentaires

    1
    Alain Ecuvillon
    Dimanche 30 Mars 2014 à 14:54

    Constat imparable.

    Et pourtant, quand on vient proposer aux enseignants des outils numériques qui leur permettent de travailler plus facilement à la mise en place de contenus pédagogiques individualisés, beaucoup réagissent en disant que c'est "beaucoup de travail en plus" !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :