• Direction ... une réalité!

    Direction ... une réalité!Bon, vous l'savez... peut-être pas, mais j'me lève tôt et on m'reconnaît une certaine force de travail ! Les messages de l'enfance vous poursuivent toute votre vie : "Travaille bien , mon fils !"

    Vous l'savez peut-être pas (vous m'lisez donc pas !) , mais je suis un explorateur du système que je connais bien ! 

    et pourtant...

    Et pourtant, je vous le dis... Une journée de décharge pour piloter une école RRS de  7 ou 8 classes, c'est impossible dans l'esprit attendu ! C'est impossible tout court, même en y passant sa vie !

    Certains vont encore me taxer de pessimisme, mais une ex-directrice qui voit toujours "le verre à moitié-plein plutôt que le verre à moitié vide", m'écrivait récemment, qu'après plusieurs années certes passionnantes, elle était lessivée!

    Ce constat mériterait de longs développements que d'autres ont sans doute déjà écrits. Je vous propose ici, juste un aperçu, loin des grands discours, pour vous donner une idée de ce qui se joue dans une direction... aujourd'hui!

    Et encore ! Il n'y a, ci-dessous... que les réunions, devenues pour la plupart d'entre elles, incontournables!

    Direction ... État des lieux

    Direction ... une réalité!Et les Directeurs ont aussi des élèves ! Difficile de tout concilier! 

    Alors ?

    Alors, soyons clairs! Il ne s'agit pas ici de défaitisme, mais de volonté militante !

    Il est temps de se poser la question des directions d'école, et de trouver des réponses! En attendant, "pendant que le sujet fait débat, les directeurs se débattent!"

    Perso, j n'veux pas d'argent, je veux juste du temps, avoir le sentiment de bien remplir ma mission !

    Quel avenir pour la direction d'école?

     

    « Billet du petit matin...Bla bla bla bla.... »

  • Commentaires

    1
    Saint-Leger Alain
    Mardi 4 Juin 2013 à 08:37

    Directeur d'ecole en RRS en retraite depuis deux ans et aussi ancien coordonnateur du dit RRS, je ne peux que souscrire à ce que j'entends comme un cri de désespoir. J'ai été directeur d'école pendant trente ans et j'ai vécu cette accumulation incessante de surcharge de travail administratif en sus du travail de classe. Rien n'a jamais vraiment bougé. Inertie, connivence... Il est grand temps que les directeurs d'école ait un véritable statut reconnu officiellement et que des les aides à l'administration de l'école soient maintenues.

    Bon courage à Tous !

     

    2
    Gregoire21
    Mardi 4 Juin 2013 à 14:41

    directeur 9 classe 28 CM2 , à ce jour pour le mois  à venir :

    visite collège CM2 + commission harmonisation+dossier CM2 à finaliser

    équipe éducative élève MDPH

    conseil de cycle x 2 ( validation Livret Personnel de Compétences) 

    de maître ( répatition) 

    d'école( rythme scolaire rentrée 2013)

    organisation spectacle chorale + barbecue

    bulletins périodiques d'évaluations pour mes 28 CM2

    dispositif arc en ciel à compléter sur Base Elève

    48 inscriptions CP à faire

    compte coopérative scolaire pour Conseil d'école

    réunion débriefing et pot de remerciement vide grenier avec les bénévoles

    correction des 28 cahiers d'évaluation nationale CM2 + saisie

    et  ... préparation de classe pour boucler le programme ( pourcentage, échelle, périmètre du cercle, phrases complexes, etc etc )

    Le SE a raison on peutr parler de souffrance au travail.

    Vite du temps et un statut pour borner ce METIER de directeur d'école

    Grégoire qui se demande comment il va faire.

     

     

     

     

     

    3
    Gwenn A
    Mercredi 5 Juin 2013 à 10:18

    Adjointe dans une école de 12 classes et 20 instits (beaucoup de temps fractionnés), j'admire mon directeur, demi-décharge, grosso modo le même emploi du temps que toi. Il mène son école tambour battant, où trouve-t-il l'énergie de faire tout ce qu'il fait ??? En ce mois de juin, je le vois sur les rotules, et pourtant il continue et son travail est phénoménal. Vous, les directeurs, en faites encore plus que nous, PE, avec encore moins de reconnaissance hiérarchique et parentale. Je sais que ce n'est pas l'opinion couramment admise, mais nous sommes des animaux grégaires, et un troupeau a besoin d'un meneur, d'un guide. C'est ce que les bons directeurs font chaque jour, et j'attends avec impatience le jour où "on" vous donnera officiellement les cartes qui vous permettront de consolider ce rôle que vous jouez déjà, et souvent avec abnégation et efficacité. Je me suis dit que ça te "requinquerait" un peu, et tes directeurs-lecteurs aussi, de savoir que certains adjoints sont conscients et reconnaissants du travail de Titan que vous abattez, et appellent de leurs voeux un statut du directeur solide, reconnu et large. Mon directeur m'est indispensable dans mon travail d'instit, mon IEN ne l'est pas. Où est la logique ? Bon courage à vous tous !!!

    4
    sophnet
    Mercredi 5 Juin 2013 à 16:45

    J'ai la grande chance d'être déchargée. Ecole de 12 classes + 3 classes enfants malentendants.

    Franchement, je ne sais pas comment je pourrais être efficace si je n'étais pas déchargée. Je n'imagine même pas. Il faudrait que j'abandonne pas mal de fonctions, pas mal de tâches que je fais avec plaisir pour décharger mes collègues. Je ne sais pas si nous pourrions mener autant de projets à bien, comme nous arrivons à les mener actuellement. Vivement une reconnaissance correcte du boulot de direction.

    5
    terb
    Mercredi 5 Juin 2013 à 21:08

    Directeur aussi un école élémentaire de 7 classes,

    je me reconnais parfaitement dans ton emploi du temps!

    Tu dis ne pas vouloir d'argent???? mais du temps!!!

    Le temps tu l'as puisque tu le fais, moi je veux justement de l'argent pour le trop de temps que je consacre à mon métier!!!

    Tout travail mérite salaire!! Moi et beaucoup d'autres veullent de l'argent.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :