• Échapper à sézig

    Je reviens sur ce sujet qui m'obsède...

    "Je ne comprends pas que tu ne comprennes pas !"

    "C'est pourtant facile !"

    Tout enseignant doit s'interroger sur ses propres manières d'apprendre !

    Échapper à sézigSe connaître, pour échapper à l'élève que l'on a été, brillant ou laborieux … Car celui qui est en face de vous ne vous ressemble peut-être pas : il n'utilise pas les mêmes stratégies , ne rencontre pas les mêmes obstacles, n'a pas reçu de ses parents le même message que vous, ou s'il a reçu le même message, il se sera construit avec ou contre lui …

    Les messages de l'enfance...

    "Travaille mon fils, tu réussiras si tu es courageux ! Sois fort et courageux !"

    "Moi j'ai réussi comme ça, si tu fais comme moi, tu réussiras!"

    Et cet enseignant d'attendre de ses élèves la même attitude que lui naguère, quand il avait du mal à apprendre !

    "Moi j'ai travaillé dur, c'est comme ça que je m'en suis sorti !"

    Et de mettre en avant la seule valeur travail, le seul recours à l'effort, ...

    Et de renvoyer aux autres, son élève et sa famille, la seule responsabilité de l'échec !

    "Il ne travaille pas , sa famille ne fait rien pour l'aider,

    il ne mérite pas de réussir !"

    Et mon enseignant de transmettre des contenus, exigeant de ses élèves un entraînement lourd et systématique - 20 additions , 10 problèmes identiques - même à ceux qui ont compris depuis longtemps et qui finissent par s'ennuyer, même à ceux qui continuent d'échouer parce que faire 10 fois de la même chose, ça aide pas toujours !

    Mon enseignant est une caricature et n'existe pas, of course  ...

    Enseigner, ce n'est pas reproduire ce qui a marché pour soi, c'est commencer par analyser son propre fonctionnement pour comprendre , dans une même démarche, le fonctionnement de celui qui est en face de soi ! 

    Quitter son champ propre pour aller sur celui de l'élève apprenant : comment s'y prend-il, lui ? Qu'est-ce qui le conduit à l'échec ou la réussite? Quelle représentation a-t-il de l'objet à apprendre ? Qu'est-ce qu'il perçoit du discours du maître ?

    Posture clinique !

    Enseigner, c'est communiquer… Entre émetteur et récepteurs, tous les malentendus sont possibles!

    Enseigner, ce n'est pas reprocher à un enfant ce que sa famille ne fait pas, c'est l'aider… parfois malgré elle !

    Faire le contraire , c'est participer - même involontairement - au déterminisme social…

    Mais tout ceci est une question d'éthique professionnelle.

    « T'as qu'à te défendre!La fourmi et le pédagogue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :