• La cour de récréation

    La cour de récréation, source de bien des conflits avec les parents, ... 

    Parents hyper protecteurs, le risque est à bannir, tolérance zéro! 

    Mais comment peut-on apprendre la sécurité sans se confronter aux risques , mesurés et encadrés of course.

    Pourrait-on imaginer apprendre à skier sans skier , à nager sans jamais aller dans l'eau ?

    Si les leçons du code de la route sont importantes à conduire en classe pour que nos élèves connaissent les risques de la circulation à vélo, chacun sait bien que c'est en faisant du vélo qu'ils apprendront à repérer les situations dangereuses dans un milieu fluctuant: rien ne sert de connaître les règles, si l'on n'apprend pas à repérer les instants où les appliquer !

    C'est ce qu'on appelle des savoirs en action.

    De la même façon, comment peut-on enseigner à gérer ses affects et les conflits, son rapport à l'autre , la frustration et le chagrin, en préservant les enfants de tout désagrément émotionnel ?

    La cour de récréation est un espace encadré d'apprentissage des relations et de la gestion des émotions, un espace de mise à l'épreuve des connaissances acquises  ailleurs (en classe) ! Espace structurant de l'apprentissage des relations, du rapport à la règle et à la loi!

    Tous les enfants connaissent les règles, savent qu'il ne faut ni se battre ni insulter ni même se laisser emporter par sa colère, mais où ces savoirs formels peuvent-ils être confrontés à la l'action, si ce n'est dans la cour de récréation ?

    Alors , on pourra mettre toujours plus de surveillants dans la cour, rien ne fera changer d'avis nos parents d'élèves !

    Les élèves ne seront jamais assez surveillés, parce que la cour idéale fantasmée par nos parents hyper protecteurs, c'est une cour utopique, sans conflits, sans chagrins,  ... un espace social qui ne peut exister!

    Qui ne DOIT pas exister !

    Préparer à la vie !

    Il ne faut surtout pas  priver nos chérubins de ces chamailleries enfantines, de ces espaces qui participent à leur construction en tant qu'être social !

    Mais la cour de récréation doit devenir, en contrepartie, un espace d'enseignement des relations

    Ce n'est pas en mettant un surveillant de plus dans la cour que l'on pourra espérer régler ces problèmes, c'est en faisant changer les représentations parentales sur ces sujets!

    Charge aux enseignants de transformer la cour en espace éducatif, encadré par des enseignants modélisants et explicites, pratiquant l'accueil de la parole  ... (voir David et le billet sur les micro-changements)

    Comme toujours, le progrès repose sur les efforts... des uns et des autres !

    « Devinette pour pédago.Définitions »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 09:14

    Voilà longtemps que je ne m'étais plus perdue sur la blogosphère par manque de temps... Aujourd'hui, je suis heureuse d'avoir pris ce temps pour lire ton article qui me parle autant (comme la plupart de tes articles d'ailleurs!) Bon dimanche!

    2
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 09:56
    Voici un bel article dont je partage complètement tout ce qui y est dit. Merci !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :