• Le malentendu

    AccueilJ’me souviens ce matin d’une anecdote qui illustre parfaitement un problème pédagogique qui traverse mon site depuis que je m’occupe d’élèves en très grande difficulté. Allez, je vous laisse deviner !  

     

    Tout nouveau directeur d’une école de quartier, animé par la volonté de faire au mieux pour les uns et les autres, impatient de mettre en œuvre ce que je défendais depuis des années dans des instances de formation, soutenu par une équipe reconnaissante de l’avoir libérée d’un poste dont elle ne voulait pas, je tentais de développer avec énergie et conviction une politique éducative en direction des parents (livret d’accueil, blog d’école, protocole de surveillance, mise en place d’espaces symboliques, accueil matinal à la porte de l’école, …) quand une maman et son fils tenu vigoureusement par la main se présentèrent à la porte de l’école !  

     

    « J’vous préviens… vous avez pas intérêt à frapper mon fils ! » 

     

    Comment, comment… une maman insensible à mes efforts ! 

    Et là, foi d’instit animé des meilleures intentions du monde, et même si, je l’avoue, entre intentions et réalités , il y a souvent un gouffre, même chez moi (si, si ;-) … je n’comprends rien et j’en perds mon latin déjà pas brillant ! 

    Hein , quoi… Mais de quoi parle-t-elle ? Ai jamais tenu de tels propos, ni même menacé cet élève discret et souriant que je découvre à peine? N’ai même pas encore eu le temps de m’énerver ! 

    Fort de mon bon droit, je questionne donc l’élève devant sa maman … et là, j’en reviens pas ! Il maintient, confirme avec une bonne foi renversante !

     

    Même moi, j'aurais pu l’croire , tellement il était convainquant !  

     

    Dépité par tant de violence à mon égard, moi si bienveillant, j’ suis poursuivi toute la journée par cette histoire invraisemblable , et finis par en parler à une collègue ! Pleine d’empathie (Tout le monde est gentil dans cette histoire !) elle m’écoute et me suggère de repasser dans ma tête la journée précédente, et là, foi d’animal, tout s’éclaire …  

     

    Début d’année, premiers jours, 2ème séance de géométrie, Kevin (le fils) n’a toujours pas de règle, ce qui, vous l’avouerez, constitue un handicap certain pour tracer des lignes droites ! 

    Et là, moi, plein de compassion face à cet élève tout dans le désir de répondre à la demande de son maître, je lui dis : 

     

    « Je vais t’en prêter une pour aujourd’hui, mais essaie d’en apporter une pour demain… sinon, j’t’en donnerai une ! »  

     

    Oui, oui… vous avez bien entendu : « Sinon, j’t’en donnerai une ! » expression sans doute utilisée dans cette famille pour menacer un enfant récalcitrant d’une bonne fessée libératrice pour celui qui la donne.  

     

    Émotion de se retrouver en défaut, inattention, flot de paroles trop rapides, traitement séquentiel du sens, chaîne anaphorique trop distante ou incomprise, implicite, univers culturel, mise en lien inadéquate… 10 raisons peuvent expliquer cette interprétation erronée !  

     

    Vous l’avez compris : je voulais vous parler ici du malentendu, source de représentations erronées et donc de bien des difficultés scolaires ! 

     

    Ceci pour vous dire que nul ne maîtrise ce qui se construit dans la boîte noire de nos élèves et que rien n’y fait, pas même la pédagogie explicite, vos élèves se construiront seuls ou "à cause de vous" des représentations personnelles erronées de votre discours…  

     

    Vous ne me croyez pas ?

    Vous voulez des exemples… pédagogiques ? 

     

    « Autorité? Vous avez dit autorité ?Histoire de photocopieuse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :