• Le périscolaire, c'est pas du pipeau...

    Le périscolaire, c'est pas du pipeau...Aline mobilise les enseignants depuis des années.  Sans information précise sur son anamnèse, je ne sais pas très bien pourquoi, elle a développé des relations très perturbées avec les adultes et ses camarades. À force d'équipes éducatives et de convocations, de discours parfois involontairement moralisants, la relation école-famille s'est dégradée!

    Retranchements réciproques, incompréhension...

    Mêmes problèmes mais amplifiés pendant le périscolaire! Proche de la rupture l'année dernière!

    À force de dialogues et de rencontres, avec  une stratégie bien différente de celle de l'école, la coordinatrice du périscolaire a imaginé des actions propres à restaurer le lien, et peut-être même , dans une volonté de dépasser le symptôme, d' agir sur une hypothèse posée sur les causes du problème… 

    Ateliers à quatre mains avec éducateur , parents et enfants ...

    Invitation des parents aux repas, ...

    Le papa d'Aline cette année est venue aider à la fête de … l'école!  Un premier pas vers la confiance retrouvée! À nous  - LES PROFESSIONNELS - de saisir cette opportunité offerte par le périscolaire!

    Le périscolaire, quand il est pensé et dirigé, porteur d'un projet éducatif… renforce l'école.

    Chacun sa place, chacun son rôle, mais avec une action cohérente et complémentaire sur les mêmes élèves!

    Renforcement éducatif, renforcement langagier, renforcement culturel, renforcement des liens école-famille, à un moment où les compétences leviers comme le langage font tant défaut, à un moment où les questions d'alliance et de valeurs éducatives se posent tant !

    Est-il utile de rappeler que l'un des problèmes majeurs de l'école réside dans les écarts existant entre deux univers porteurs de valeurs éducatives parfois très divergentes?

    Faut-il encore rappeler que les élèves passent 17% de leur temps éveillé à l'école: le reste , c'est dans la famille, la rue et… le périscolaire ! Et l'on voudrait que l'école, seule, règle tous les problèmes ! Et l'on voudrait que les enfants, comme par magie adhèrent à ce qui ne représente parfois qu'une parenthèse dans leur vie !

    Un périscolaire bien pensé, avec des personnels compétents, dans une vision partenariale, augmente le temps d'influence (éducatif) sur l'enfant et sa famille, permet parfois de renforcer des liens que l'école ne parvient pas seule à créer ou à restaurer, travaille les mêmes objectifs éducatifs dans un cadre différent, concourt au rapprochement des univers culturels...

    Ce chantier est difficile, car il n'est pas facile de récupérer après l'école des élèves qui se sont contenus des heures durant, parce que les représentations de ces temps et des professionnels qui les encadrent est un vrai enjeu qu'il faut gagner à force de travail et de persévérance...

    Après des débuts difficiles qui ont nécessité un investissement fort de tous les acteurs, le travail commençait ici à porter des fruits prometteurs.

    L'école en sentait les premiers bénéfices: temps d'accueil apaisés, restauration des liens avec des parents en rupture,  …

    Renoncer à un périscolaire de qualité, professionnalisé, c'est se priver d'un espace et d'un temps d'influence dont l'école est la première bénéficiaire.

    Les temps périscolaires ont gagné cette année en qualité, grâce à des professionnels cadrants et porteurs d'un projet éducatif qui dépasse le simple service aux familles

    Ces temps qui touchent l'école sont extrêmement sensibles et nécessitent un grand professionnalisme ! 

    N'en déplaisent à certains flattés dans leur toute-puissance , les professionnels de l'animation réussissent parfois là où nous échouons, et inversement…. parce que c'est la force d'un partenariat mettant en jeu des stratégies différentes sur des objectifs éducatifs partagés !

    Faut-il rappeler que la richesse des expériences et des références culturelles ont des conséquences directes sur la compréhension d'un texte lu ou entendu, sur la capacité à conceptualiser et à réussir dans les apprentissages instrumentaux (grammaire, orthographe, math, …)

    Faut-il enfin rappeler le cercle vertueux , scientifiquement posé, existant entre climat scolaire, violence scolaire et  réussite scolaire ? Qu'on le veuille ou non, la dimension éducative est devenue un levier incontournable de la "réussite scolaire" .

     

     

    « Music tells the truthUn rituel de passage, pourquoi ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :