• Lecture, l'ennui du bon élève...

    Je me souviens d'un temps !

    Temps de mon enfance, temps de l'école élémentaire... 

    Chaque jour, alors que je revenais de l'école avec un cartable bien plein de devoirs et leçons à faire sur le coin de la table de la cuisine, dès la dernière bouchée de mon goûter avalée, ma mère me demandait  : "Alors, qu'as-tu fait à l'école aujourd'hui ?"

    Et invariablement de répondre: "Rien de spécial!"

    Lecture, l'ennui du bon élève...Pour l'enfant que j'étais, les jours d'école se suivaient (5 jours complets par semaine!) et se ressemblaient étrangement ! Pas de quoi raconter !

    Ah si, tout de même, mes leçons d'histoire racontées comme des histoires... Voilà qui me transportait!

    Alors, obstinément, ma mère, tellement attachée à notre réussite scolaire, poursuivait avec inquiétude par...  "Du calcul? Une dictée? De la lecture ?"

    De la lecture ?

    J'acquiescais alors sans enthousiasme, tant j'avais horreur de ces temps de lecture inscrits quotidiennement à l'emploi du temps ! Textes lus et relus sans but, questionnaires attendus, ennui assuré, ...

    Comment vous dire ? Grand dévoreur de la collection rose puis verte, j'adorais lire, mais je détestais la lecture, cette activité inscrite à l'emploi du temps.

    Lire et Lecture, c'était pas du tout la même chose!

    ...

    Pour apprendre à lire, il faut savoir parler, en avoir envie et besoin.

    Pour savoir lire, il faut lire beaucoup et donc s'entraîner.

    Si lire c'est comprendre , alors "savoir lire" c'est "savoir comprendre".

    Lecture, des principes de base...Reste à savoir comment faire, du "mauvais" au bon "lecteur"!

    Je vous re-propose ici des travaux, s'appuyant sur un modèle explicite. Les dispositifs "AQT " du réseau ROLL et "Je lis, je fais" me semblent complémentaires, dans une démarche spiralaire permettant aux élèves de faire les liens nécessaires... d'une difficulté identifiée en Atelier de Questionnement de Textes aux activités systématiques d'entraînement.

    Si on pouvait éviter de répondre à des questions que les élèves ne se posent pas ! (un autre principe de base?) et de dégoûter les bons lecteurs de la ... "lecture à l'école" , par des pratiques dont ils n'ont pas besoin. Personnellement j'aurais eu horreur des activités proposées dans certains fichiers, succès éditoriaux très à la mode !

    Est-il nécessaire de rappeler par ailleurs que toutes les activités portant sur les inférences reposent souvent sur des connaissances culturelles que les élèves n'ont pas toujours!

    ROLL Mayotte

     Ateliers de questionnement de textes - NANCY

    Les travaux de Châteauroux, téléchargeables ici > Je lis Je fais

     

    « "CAFÉ ... PÉDAGOGIQUE"Tout ça pour ça... »

  • Commentaires

    1
    la Joce de Vétrigne
    Samedi 7 Décembre 2013 à 17:03

    Le verbe lire ne supporte pas l’impératif. Aversion qu’il partage avec quelques autres ; le verbe «aimer »... le verbe «rêver »...

    Pennac (comme un roman)

    2
    Samedi 7 Décembre 2013 à 17:22

    Hello, la Joce de Vetrigne . Ravi de retrouver tes commentaires ! Surtout quand tu es d'accord avec moi ! Mais ce soir, vaut mieux ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :