• Maintien, compétences et tout le tralala

    Chers tweet'amis, le propos n'est pas ici, de développer une thèse POUR ou CONTRE le maintien… On sait à quel point le discours institutionnel est parfois contradictoire dans ce domaine ! 

    On affiche de plus en plus, dans nos inspections , une remise en question de l'utilité du maintien,  tout en refusant une orientation SEGPA en 6ème sous prétexte qu'il n'y a pas eu maintien… Bref, où est la cohérence ?

    Non, chers tweet'amis, ce n'est pas de la pertinence du dispositif dont je veux parler, c'est de la prise de décision : à partir de quand propose-t-on à une famille un maintien? 

    Cette question pose le problème de l'évaluation, de la performance attendue, du savoir scolaire et … des compétences !

    Et là, force est de constater que l'on n'est pas toujours très clair ! Un enfant qui ne réussit pas  les exercices de classe ne pourrait pas passer dans la classe supérieure , sous prétexte qu'il ne répondrait pas à la demande scolaire et serait donc en difficulté pour répondre à la même demande scolaire l'année suivante !

    Luigi est un enfant de CP: il  ne réussit pas les exercices du fichier de lecture !

    Il décode un texte, lit et comprend un texte court à sa portée, transcrit des mots et des phrases (en segmentant difficilement) ...

    La question est donc de savoir ce qui détermine une proposition de maintien: des savoirs scolaires bien souvent utiles qu'à l'école (les exercices des fichiers dont on peut se demander s'ils ne sont pas seulement là pour vendre du fichier) ou des compétences… plus larges et fondamentales: lire et comprendre un texte, par exemple !

    Dans un cas, Luigi sera maintenu, dans l'autre il passera …

    Alors chers Twett'amis, vous l'avez deviné, je suis pour évaluer des compétences qui ne sont pas une somme de savoirs décortiqués ! Il y a des compétences fondamentales  qu'il faudrait savoir identifier et sur lesquelles il faut s'acharner, et des savoirs moins importants, utiles seulement provisoirement dans une phase de construction.

    Parmi les compétences fondamentales, lire et comprendre un texte, produire et transcrire, … Et ça, y'a rien à faire, il faut qu'ils y arrivent !

    Reste à savoir si le maintien est la meilleure des stratégies ! 

     

    « Valse des mots, Tango des idéesMais où est le sens ? Foi d'animal ! »

  • Commentaires

    1
    dlauren
    Lundi 9 Juin 2014 à 10:43

    Tout à fait d'accord...

    Le pire c'est pendant des équipes éducatives, lorsque des enseignants n'ont pas de "vision d'ensemble" de l'enfant, que des compétences morcelées....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :