• Non, la rentrée (scolaire) n'est pas une fête !

    On ne va pas à l'école comme on va à une fête , et je me souviens avoir été opposé  à la directive d'une secrétaire d'état chargée de l'école qui voulait faire de la rentrée une fête

    Quand on vient à l'école, c'est pour apprendre...   et pour ça, il faut entrer dans un cadre et faire des efforts! 

    Bien sûr, toute la question est de donner du sens - pour les parents et les élèves -aux efforts demandés! Bref, vous connaissez tout ça, histoire de motivation intrinsèque et extrinsèque, histoire de plaisir dans la réussite qui elle même motive et justifie l'effort ! La responsabilité est donc partagée !

    Il existe des pays où, le jour de la rentrée, ce sont les élèves qui  offrent un cadeau à leur maîtresse... (Si, si ;-) , histoire de remercier l'enseignant des efforts qu'il va faire pour eux ! Le message symbolique est bien différent !

    C'est parce que, chers twit'amis, on confond "fête" et "accueil" !

    Ne vous méprenez, je ne suis pas en train de retourner ma veste pour adhérer à l'idée d'une école fermée et renvoyant au seul élève (et à sa famille) la responsabilité de son échec !

    Mais il faut savoir ne pas aller trop loin, et ne pas renforcer des tendances, déjà très fortement installées,  au consumérisme scolaire !

    Promettre la réussite pour tous sans définir ce concept, faire de la rentrée scolaire une "fête" , c'est laisser croire que l'on pourra se dédouaner des efforts nécessaires, c'est renvoyer à la seule école la responsabilité de l'échec !

    Alors parlons d'accueil, de qualité d'accueil, plutôt que de fête ... pour le jour de la rentrée et les autres jours de l'année !

    Non, la rentrée n'est pas une fête, ça doit être un moment important pour tous, un moment où l'on va retrouver ses camarades, ses maîtres, ... pour apprendre!

    Le message implicite à donner est à mille lieues de la fête, mais il est autrement plus enthousiasmant: nous sommes heureux de nous  retrouver parce que nous avons le projet partagé de progresser, et que , si ce projet nécessitera des efforts pour les uns et les autres, il procurera corrélativement le... plaisir d'apprendre  !

    On est bien loin du plaisir éphémère de la fête, c'est bien plus compliqué… car il faut installer cet esprit dans la durée !

     

    « Besoin névrotiqueL'école , ma petite entreprise ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :