• Ouverture culturelle ?

     ou transmission de savoirs instrumentaux ?

    Je discutais récemment  avec de nouveaux élus qui exprimaient leur opposition à toute politique Municipale se donnant pour enjeu de favoriser une ouverture culturelle… dans le cadre d'un P.E.G  compensatoire.

    "L'ouverture culturelle" , c'est à l'école de la donner !

    Pédagogue fuyant la politique, je pourrais partager cette affirmation…

    L'école, le seul espace fréquenté par la totalité des enfants, quelles que soient leurs origines sociales, culturelles, religieuses, … La garantie pour tous d'accéder à une culture partagée.

    À condition de faire de l'école un espace de culture, elle qui n'est plus depuis 2008, qu'un espace de transmission de savoirs instrumentaux trop souvent déconnectés de la vie.

    Le passage à 4 jours a été de ce point de vue catastrophique ! Je ne reviens pas sur l'importance de l'expérience et de la culture dans la réussite scolaire , j'ai déjà développé cette idée ici et ici. Il suffit pour s'en convaincre d'observer les familles aisées et les familles d'enseignants  qui compensent à tours de bras las apports de l'école par pléthore d'activités extra-scolaires !

    L'opposition "culture" et "savoirs instrumentaux" - lire et comprendre, écrire, compter, … - n'a pas de sens : ces deux approches participent d'un même cercle vertueux, l'une alimentant l'autre !

    "Nous, nous voulons recentrer sur la réussite scolaire des élèves les plus en difficulté !"

    Certes, certes! Mais n'y a t-il pas là… comme une contradiction ? Ne sommes-nous pas là, dans le rôle spécifique de l'école ?

    Refaire l'école après l'école, avec des élèves épuisés par une journée parfois très longue - car sachez-le, ceux qui passent le plus de temps en structures collectives sont souvent les plus en difficulté - n'est pas la meilleure façon d'aider !

    Tout de ce point de vue a d'ailleurs déjà été essayé, sans réels succès: études surveillées, aides aux devoirs dans le cadre de l'accompagnement éducatif proposé par l'éducation nationale (avec des enseignants) , CLAS, ...

    Tous les enseignants savent qu'il ne suffit pas de refaire de la même chose qui ne marche pas pour aider les élèves en difficulté! 

    Alors ? 

    Tout miser sur l'aide des élèves les plus en difficulté ? 

    CHICHE !

    Sortons des discours politiques, et mettons-nous au travail !

    Je vous propose un projet ambitieux, centré sur les apprentissages fondamentaux, - puisque le pire serait, dans ce domaine , de ne rien faire - associant les familles qui ont un rôle déterminant, et les enseignants qui font involontairement des devoirs du soir, un instrument de déterminisme social.

    Et vous verrez que l'on reparlera de … PARTENARIAT et de COMPÉTENCES LEVIERS  !

      

    « Mots interditsEnvironnement et comportement »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :