• Pas de miracle pour la lecture

    Toute méthode produit son lot de difficultés, y compris celles qui prétendent régler tous les problèmes ou encore celles qui ont le vent en poupe, fortes d'une caution très recherchée des neuro-chercheurs expliquent-tout ! Dérive scientiste ! Du mythe constructiviste au mythe scientiste !

    Les enfants devineurs existent, quelle que soit la méthode utilisée: cette tendance à deviner la fin des mots ou à prendre en compte des ressemblances orthographiques est une réponse à une difficulté ressentie. C'est ce que j'appelle une stratégie de contournement !

     

    Désolé donc de vous décevoir, mais la nature humaine est compliquée... et les neuro-sciences ne sauraient à elles-seules donner toutes les clés de l'apprentissage!

     

    Chargé de la grande difficulté scolaire, je cherche donc actuellement à aider des élèves qui apprennent avec PILOTIS... une méthode syllabo-alphabétique à dominante phonologique!

     

    Je ne donnerai pas d'avis sur la méthode elle-même: maître spécialisé, je n'ai pas le choix et dois m'adapter à celui des maîtres avec qui je travaille.

     

    Difficultés récurrentes:

     

    - Identification des mots

    + incompréhension du principe alphabétique

    + mémoire à long terme > mémorisation des correspondances grapho-phonémiques;

    + mémoire de travail et accès à une forme orale connue

    + pauvreté lexicale: pas d'auto-contrôle possible (mots = pseudo-mots)

    + représentations erronées de l'activité de lecture, souvent inconsciemment renforcée par l'enseignant: la pensée ne s'organise pas pour identifier un mot;

     

    - Automatisation du code

    + Fusion indirecte;

    + Pas d'automatisation: enfants enfermé dans le code et dans une procédure d'identification passant de peitte unité en

    petite unité !

     

    Stratégies de contournement

    + Enfants devineurs;

    + Pas d'auto-contôle, lecture au km, sans traitement de l'information;

     

    Transcription

    + Pensée: pas de procédure d'écriture établie;

    + transcription phonétique plus ou moins inopérante;

    + Pas de prise en compte de la dimension orthographique;

    + Pas de conscience du mot (segmentation de la phrase en unités)

     

    etc...

     

    Vous voulez en savoir davantage ? Rendez-vous sur instit90, le site ressources

    « Pisa et pis c'est tout !la "difficulté scolaire" n'est pas une maladie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :