• Pauline, Louis et les autres

    Je viens de retrouver ce texte que j'avais écrit pour tenter de comprendre un  mot  qui provoquait le ricanement , tant il était  suspecté d'alimenter un jargon professionnel ! Qu'est-ce qu'un enfant insécure ?

    Pauline, Louis et les autres

    Pauline est une petite fille scolarisée en CP : elle apprend difficilement l’écrit, pleure dès qu’elle se trompe, semble passer facilement des rires aux larmes, fuit tout contact physique. Chaque matin, elle baille, se frotte les yeux!

    Elle ne peut se fier à ses parents, ces adultes si inconstants qui passent des baisers aux coups, qui tantôt rient de ses bêtises  et tantôt s’en agacent! Elle semble être toujours sur le qui-vive, elle n’ose plus prendre la moindre initiative…

    Éviter l’erreur à tout prix ! Et pourtant elle aime tant qu’on la félicite !

    Pauline vient à l’école avec un sac à dos bien lourd, chargé des perturbations de sa vie familiale et relationnelle. Elle met du temps chaque matin, à évacuer angoisses et inhibitions, stress et anxiété,  et malgré tout elle a bien du mal à faire confiance à ces adultes si imprévisibles. Pauline est une enfant insécure : elle manque de cette sécurité affective qui seule est en mesure de libérer la confiance en soi et dans autrui, de débrider l’estime de soi et donc de permettre l’écoute, la disponibilité, la libération des processus cognitifs, la mobilisation des ressources intellectuelles,  bref de s’ouvrir au discours de l’enseignant.

    Louis, c’est tout à fait différent, en surface…  Il  n’écoute rien , semble en permanence tester le cadre. Il ne respecte ni les signaux sonores ni les signaux visuels de l’école. On le retrouve sans cesse dans les espaces interdits, il conteste les sanctions, bougonne à chaque remontrance, frappe ou insulte très souvent ses camarades … Il a bien du mal à se mettre au travail, il est très agité, et se fait gronder sans arrêt par un maître fatigué de ses innombrables débordements.

    Louis ne supporte aucune frustration, semble en permanence défier le cadre et cet adulte, son enseignant, qui pose tant de limites à ses désirs …

    Louis vit dans une famille aimante, il fait ce qu’il veut quand il le veut. Il arrive parfois que maman dise « non » , mais il le fait quand même, et rien ne se passe. Alors pourquoi ne pas recommencer ! Maman, des fois, elle en a marre quand même, et là, il reçoit coups et même une volée de mots pas très gentils ! Louis ne comprend pas bien pourquoi ce jour-là il ne peut pas faire comme d’habitude !

    Au fond Louis, ne sait pas très bien ce qu’il a le droit de faire ou de ne pas faire ! Au fond, Louis n’est pas si différent !

    L’importance du « cadre »

    Ces deux enfants ont en point commun…

    Ils ont bien du mal à se mettre au travail !

    Ils vivent tous deux dans un cadre instable et mal défini!

    La fonction du cadre est de deux ordres : structurer et contenir. Il se définit par sa permanence et sa cohérence : c’est  d’abord par l’installation et la permanence dans la durée du cadre spatio-temporel que l’éducateur fait naître ce sentiment de sécurité chez l’enfant.

    Fonction conteneur et fonction contenante

    Fonction conteneur, il (le cadre) accueille les émotions, il sécurise, rassure, … Tournée vers l’intérieur, cette fonction ramène à soi.

    L’autre, contenante,  est tournée vers l’extérieur : elle donne envie de la découverte, d’aller vers l’extérieur, d’apprendre, elle permet le développement de la curiosité et en même temps la découverte des lois et des règles et leur acceptation.

    Ces deux fonctions, autrefois attribuées par la psychanalyse au père (contenant) et à la mère (conteneur) peuvent cohabiter dans une même personne, le maître, le père ou la mère isolé(e).

    Un des problèmes de l’école ? Ces enfants fatigués, inhibés ou incontrôlables, inattentifs et agités, souvent  issus de cadres tantôt trop conteneurs, tantôt trop contenants, des cadres fluctuants et non-dits.

    Alors, un cadre scolaire, doit-il lui aussi être « conteneur » et « contenant » ?

     

    Pour en savoir plus… http://dcalin.fr/publications/fonction_contenante.html

    « Bonne année les Twitt'amis et bye bye les autres!Le POUR et le CONTRE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :