• Reconnaissance et Compétence

    La compétenceLa compétence n'est pas un état dont on jouit automatiquement du fait d'un diplôme, d'un âge - la jeunesse et l'énergie, la vieillesse et la sagesse  - ou de je ne sais quoi encore. Brassens l'a d'ailleurs joliment chanté.

    La compétence ne se déclare pas! Il est vain de la revendiquer ! Ne serait-ce pas la preuve de son absence? 

    La compétence s'impose à tous, à force de travail, d'engagement, de partage, de quotidien assumé, de modestie, d'écoute. Elle se prouve dans les actes! Une sagesse excessive repousse toujours l'action au lendemain, une énergie non distancée produit des catastrophes.

    La compétence est d'abord, dans notre milieu professionnel, légitimée par nos pairs.

    Je ne sais donc pas si je suis compétent! C'est aux autres de le dire. 

    Être compétent, dit V.B (Twitter)  , "c'est  construire, avancer en cohérence, en intégrant la complexité! La reconnaissance n'est qu'une image!" Bien sûr, mais chez nous, la crédibilité et donc les capacités d'action reposent sur la ... reconnaissance!

    La compétence se construit patiemment, à force de rencontres, de lectures, d'expériences, d'appréhension de la complexité, d'investigations du système . Elle se construit comme un tapis persan, sur une trame solide, mais aussi et surtout dans la durée et la multitude des fils tirés uns à uns et noués avec application.

    Mon tapis persan ne sera jamais terminé.

     

    « instit90... quel projet?Quand je pense à mon enfance »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :