• STOP !

    Pauline a 7 ans , elle sait…

    Elle pense savoir, dit qu'elle gagne, même quand elle perd !

    Elle sait d'ailleurs tellement, qu'elle n'apprend pas !

    Fantasme d'omnipotence, ou stratégie inconsciente d'évitement , peur de la confrontation à l'échec !

    La toute-puissance empêche d'apprendre ! 

    La toute-puissance empêche aussi d'enseigner ! 

    Attention, j'ai bien dit "enseigner" … pas "déverser" doctement (ou pas d'ailleurs) un savoir !

    J'entends parfois des c…ollègues affirmer avec certitude et faut-il le dire, avec l'arrogance de l'ignorance et une discourtoisie insupportable … 

    "Qu'on me donne 15 élèves, et il n'y aura plus d'échec scolaire , et on pourra supprimer ces RASED inutiles !

    Une discourtoisie que je n'ai plus envie d'accepter ! 

    Qu'ils se rassurent, les rased ont presque disparu, mais leur absence est actuellement  cruellement ressentie par de plus en plus d'équipes en difficulté !

    Impuissants face aux difficultés cognitives, éducatives  et affectives grandissantes, ces enseignants soucieux de leur classe appellent, nous appellent à l'aide! 

    Je suis le premier à penser que le fonctionnement des rased doit évoluer, parce qu'ils sont confrontés aujourd'hui à une difficulté bien différente de celle que les rased d'origine visaient ! Nous avons, localement, essayé de changer de paradigme… avec les moyens du bord!

    Fantasme de toute-puissance:

    "MOI,

    Je peux régler les difficultés. Il suffit que l'on me donne 15 élèves !"

    Et bien chiche, commencez par prendre une classe,  une classe de CP dans nos secteurs, par exemple ! Assez curieusement, ces enseignants  détracteurs d'une partie de leurs confrères, sont parfois "anti-pédagogues", contre la notion d'équipe, ou  à l'inverse, tenants du tout pédagogique !

    Bref, il suffirait de travailler, répéter, refaire, refaire… Le maître restant doctement perché sur son estrade ou derrière son bureau.

    Je veux bien vous accueillir dans mon école, avide d'apprendre ce qui semble si simple! Je suis même prêt à changer d'avis, je serais tellement heureux que mes 33% d'élèves en grande difficulté ne le soient plus !

    Mais alors, il faudra commencer à  penser "élève" et pas "classe" , car le propre de la difficulté, la vraie, c'est qu'elle est singulière  !

    Je suis, vous le savez, chers tweet'amis lecteurs, pour une diminution importante des effectifs en cycle 2 , la constitution de groupes de 15, mais je sais aussi qu'alors il faudra travailler autrement, échapper au rôle rêvé de répétiteur  ! S'il suffisait de faire plus de la même chose, ça se saurait ! C'est d'ailleurs déjà ce que l'on fait dans beaucoup de classes , tant la pression est forte sur ces questions !

    Sans plus de résultats , Pisa dixit !

    Ne vous en déplaise, c'est plus compliqué que ça, et moi qui cherche depuis si longtemps, dois-je vous l'avouer, je sais que je ne sais pas , ou pas autant que je le voudrais!

    Absence cruelle de formation !

      

    « Du praticien au chercheurLes deuils »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :