• Un rituel de passage, pourquoi ?

     

    Dans un paradoxe apparent, je crois qu'il faut ritualiser davantage une école accueillante et exigeante.

     

    Dans notre école , nous procédons à 2 rituels de passage, l'un... de la GS au CP , et l'autre du CM2 à la 6ème.

    Je vous l'ai déjà dit, chers tweet'amis , je défends âprement l'idée d'une école bienveillante et exigeante, entre accueil , écoute et rigueur, entre dialogue et intransigeance !

    Un travail quotidien à faire sur soi, sur les autres , élèves, parents et collègues...

    Cette année, le travail conduit avec une équipe réceptive à ces problématiques a payé! De nombreux indicateurs sont passés au vert: nombre de déclaration d'accidents (1) , nombre d'intrusions violentes (0) ; comportements observables (élèves qui se rangent seuls, sérénité dans les cours d'accueil, couloirs silencieux, adultes de surveillance mobiles et parlant avec des enfants , ...)

    Bref le travail engagé paie, mais il ne faut pas baisser la garde, dans ce domaine, tout peut se réactiver rapidement.

    Je suis par ailleurs convaincu qu'il faut remettre du symbolisme dans l'école, entre les espaces et les temps, entre la rue et la cour, entre les couloirs et la classe, entre la GS et le CP, le CM2 et le 6ème ....  

    Nos deux cérémonies de passage répondent à cette volonté.

    Adepte depuis toujours de pédagogie institutionnelle, j'avais déjà introduit ces pratiques dans mon école précédente, ... Je l'institutionnalise juste de plus en plus ! 

    Une "devise" affichée au-dessus de la porte de ma classe -Nous sommes ici pour apprendre ensemble et faire des progrès - était lue chaque matin par un enfant différent.

    Bien comprendre ce que l'on vient faire là !

    Remettre du symbolisme... 

    Prendre conscience que l'on entre dans un espace porteur de ses propres symboles, de ses propres règles et de ses propres missions...  On ne se comporte pas dans une école comme dans la rue, dans la cour ou dans les couloirs comme dans la classe!

    Prendre conscience que l'école n'est pas un service, qu'elle est le lieu d'un enjeu commun, d'une responsabilité partagée ...la réussite des élèves !

    Hier, nous avons organisé une cérémonie de passage entre le CM2 et  la 6ème. Directeur de l'école,  j'ai symboliquement passé la liste de mes élèves à la Principale du collège qui les a ensuite invités un par un, à venir recevoir un dictionnaire offert par la Municipalité....

    "Madame, je vous transmets la responsabilité de nos élèves!"

    La Municipalité était invitée, l'inspectrice était invitée, la Conseillère était invitée, Les parents élus étaient invités, tous les parents étaient invités... 

    Bref il y avait là tous les ingrédients de la solennité voulue, et c'est c'qu'on voulait!

    Instant solennel, instant incroyablement fort en émotions, moment de bonheur partagé, perspectives nouvelles, ...

    Un rituel de passage, pourquoi ?Il fallait voir ces enfants appelés par leur nom, séparés du groupe et venir dans la lumière recevoir successivement un dictionnaire  et surtout, surtout, .... recevoir de l'adulte présent, un témoignage de son importance à ses yeux, à nos yeux... l'institution scolaire.

     Enfant impressionné, intimidé...  mais enfant existant aux yeux de ces adultes qui vont l'accompagner...

    Faire de ce passage  une étape structurante  dans la vie de l'enfant, un de ces souvenirs qui marquent une vie ! 

    Sortir du groupe pour venir seul face au groupe, l'épreuve , quitter le groupe pour le réintégrer! Tout le rituel initiatique se situe là! Sentiment d'appartenance, de valeurs partagées, au moins ici... à l'école.

     Fierté des parents et des élèves, émotion des maîtresses présentes... J'ai joué sur l'émotion.

    Dire que leur avenir nous intéresse, que leur réussite est importante, que leur personne ne nous est pas indifférente...

    Dire que les valeurs  de respect mutuel, inculquées patiemment toutes ces années, sont celle auxquelles on croit, et que nous espérons qu'elles vont continuer à organiser leurs relations...

    Dire qu'aujourd'hui, nous sommes fiers d'eux , de cette belle image qu'ils donnent de notre école ! 

    Dire que ce qui les attend, c'est des efforts et du travail, mais que c'est aussi le plaisir des progrès possibles, de la réussite possible...

    Chaque enfant s'est senti aujourd'hui exister , aux yeux de ces adultes qu'il va apprendre à connaître !

    Allons, ce rituel en est un pour nous aussi,

        entre école et vacances toute proches,

        entre une année et une autre,

        entre une aventure qui se termine et une autre qui s'annonce....

    ...

    Pour voir l'article et les photographies  sur le blog de l'école: http://larucklin.eklablog.com/ceremonie-de-passage-des-cm2-a108422230

     

    « Le périscolaire, c'est pas du pipeau...Notre école sur un site national »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :